Réussir la pose de parquet sur un sol chauffant

Il est tout à fait possible d’effectuer soi-même la pose de parquets sur un sol chauffant avec de bons équipements et les matériaux adaptés. Quelques précautions sont, également, à prendre en compte avant et durant cette opération afin de garantir une bonne isolation et profiter ainsi d’un système de chauffage sûr. Il est important de savoir que la pose la plus adaptée avec un plancher chauffant est le collage en plein car cela rend les échanges thermiques plus faciles. Si vous n’êtes pas à l’aise avec la pose, nous pouvons vous conseiller de vous rendre ici.

Les matériaux indispensables

Pour la pose, vous aurez besoin de lames de parquet de faible épaisseur soit environ 15mm et d’une colle polyuréthane, de plinthes ou d’une baguette de finition, de colle mastic et enfin de joins pour la finition. Vous devez aussi vous équiper de mètre, d’un crayon, d’une scie, d’une scie à dos, d’une scie à araser, d’une scie circulaire, d’une équerre de menuiser, d’une scie sauteuse, d’un maillet, de cales de dilatation, d’un marteau, d’un tire-lame, d’un copieur de profil, d’une spatule crantée, d’un pistolet extrudeur, boite à onglet, d’une perceuse et mèche à bois plate, d’une paire de genouillères et de gangs en latex.

plancher sol chauffant
plancher sol chauffant

Les astuces pour la pose

Pour un meilleur rendu visuel, il faut installer les lames en suivant la longueur de la pièce. Vous pouvez le faire suivant la largeur mais il faut que les lames suivent la direction de la lumière projetée par les fenêtres. Avant la pose, il faut s’assurer que le support soit bien propre et sec. Il est également recommandé de stocker les lames de parquet dans la pièce pendant au moins une semaine. A ce délai s’ajoute encore un temps de chauffage de trois semaines pour un support neuf. N’oubliez pas d’arrêter le chauffage 48 heures avant l’installation. Notez bien que le taux d’humidité de la pièce doit être inférieur ou égal à 2% et 0,5% s’il s’agit d’une chape anhydrite.

Après la pose, il faut compter au moins huit jours avant de remettre en marche le chauffage, et ce, de façon progressive.

L’humidité relative (HR) de la pièce doit impérativement être comprise entre 45 et 60%. Sachez que le dépassement de cette norme peut entrainer la formation de joins entre les lames. Ce phénomène peut aussi être causé par la pose d’un tapis, d’une moquette, d’un quelconque matériel isolant ou par un meuble à socles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *